Sante – Cigarette électronique – L heure des premiers bilans

Sante – Cigarette électronique – L heure des premiers bilans

Sante – Cigarette électronique – L heure des premiers bilans

Source : http://www.france2.fr

« Le vapotage est nettement moins dangereux que la cigarette » ! C’est la conclusion du 1er congrès scientifique dédié à la cigarette électronique, qui s’est déroulé dernièrement à la Rochelle. À cette occasion les dernières études scientifiques ont été présentées : elles permettent dorénavant de mieux connaître ce dispositif utilisé aujourd’hui par 7,5 millions d’Européens dont 3 millions de Français.

Les experts savent mieux ce que contiennent les e-liquides : l’ingrédient principal est le propylène glycol qui permet de produire de la vapeur. À ceci s’ajoute des arômes alimentaires et de la nicotine. Mais des analyses épidémiologiques montrent qu’il n’existe aucune preuve d’une implication quelconque de la nicotine, ainsi utilisée, dans la survenue de cancer. C’est la fumée de cigarette qui contient du monoxyde de carbone et des agents cancérigènes. Et les études présentées à La Rochelle montrent également que l’usage normal d’une cigarette électronique, fixé à 200 bouffées par jour, n’est pas plus dangereux que l’exposition à l’air intérieur d’une habitation pendant 24 heures ou que l’inhalation de certains médicaments. Cependant il manque encore beaucoup de données pour assurer la sécurité totale de ce produit. Mais, selon les experts, la cigarette électronique sera toujours moins toxique que la vraie cigarette. Cependant il sera toujours plus  toxique de fumer la cigarette électronique que de ne rien fumer du tout.

Professeur Dautzenberg