Faut-il continuer à interdire l’e-cigarette aux mineurs ?

Faut-il continuer à interdire l'e-cigarette aux mineurs

Source : http://www.santemagazine.fr

Le débat continue avec virulence entre les défenseurs de la cigarette électronique et ceux qui prônent une interdiction aussi ferme que pour le tabac. Aux Etats-Unis, une nouvelle étude apporte des arguments aux premiers.
Effets bénéfiques, toxicité, addiction, sevrage, interdiction. Les mots employés sont les mêmes, que l’on parle de cigarette électronique ou de vrai tabac. Pourtant les militants procigarette électronique insistent sur les différences de toxicité, et le danger à être trop restrictifs vis-à-vis de la cigarette électronique. Pour preuve, une nouvelle étude américaine.

Une augmentation de la consommation de vrai tabac

L’étude émane de l’université de Yale et porte sur la consommation de tabac versus la cigarette électrique dans plusieurs états américains, plus ou moins restrictifs. Dans certains états, la consommation de cigarette électronique est autorisée à partir de 18 ans, dans d’autres à partir de la “vraie” majorité de 21 ans. Il semblerait que dans les états trop restrictifs vis-à-vis de la e-cigarette, la consommation de tabac soit en augmentation de presque 1 %.

Le lien est-il établi entre cette restriction sur la e-cigarette et l’augmentation de tabac ? La réponse est d’autant plus délicate que la population sur laquelle l’augmentation est constatée est âgée de 12 à 17 ans, un public très jeune pour lequel la consommation de tabac est de toute façon interdite.

En France, une interdiction claire pour les mineurs

En France, la politique adoptée est d’être aussi restrictif pour le vapotage que pour le tabac. Sur la page officielle de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives, on peut lire :

S’agissant de la cigarette électronique ou e-cigarette, depuis la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, l’article L 3511-2-1 du code de santé publique interdit de vendre ou d’offrir gratuitement, dans les débits de tabac et tous commerces ou lieux publics, à des mineurs de moins de dix-huit ans : « Des cigarettes électroniques ou toute autre forme d’inhalateur électromécanique ou électronique simulant l’acte de fumer » et « des liquides, contenant ou non de la nicotine, ayant pour objet d’être consommés avec une cigarette électronique ou avec toute autre forme d’inhalateur électromécanique ou électronique simulant l’acte de fumer. »