Cigarette électronique les explosions accidentelles se multiplient

Le 10 octobre 2016 , mis à jour le 12 décembre 2018 — 2 minutes de lecture
Cigarette électronique. Les explosions accidentelles se multiplient

Cigarette électronique les explosions accidentelles se multiplient

Source : http://www.ouest-france.fr

Cuisse, main et visage sont les parties du corps les plus touchées par les accidents de cigarettes électroniques, dont les explosions ou combustions sont de plus en plus fréquentes. Les médecins recommandent la prudence aux utilisateurs.

Le nombre de cas d’explosion ou de combustion de cigarettes électroniques est en augmentation. Bilan : les « blessures par vapoteuse » sont également de plus en plus nombreuses. Et quand la cigarette 2.0 s’enflamme, certaines blessures sont particulièrement graves, souligne une étude menée par les médecins d’un hôpital de Seattle (États-Unis) et publiée la semaine dernière dans le New England Journal of Medicine.

« De nouveaux défis dans les hôpitaux »

Les e-cigarettes ayant pris feu sont d’ailleurs les incidents les plus fréquemment répertoriés. Ces derniers ont souvent provoqué des brûlures causées par les substances chimiques contenues dans les batteries. Quant aux « vapoteuses explosives », elles ont la plupart du temps provoqué des dégâts dentaires et cutanés.

« La démocratisation de la cigarette électronique risque de poser de nouveaux défis dans les hôpitaux », constate ainsi le Docteur Elisha Brownson, responsable de l’étude. Pas faux. Puisque le service des urgences de l’hôpital de Seattle a traité 15 patients souffrant de blessures dues à une cigarette électronique entre octobre 2015 et juin 2016. À titre de comparaison, seules 25 personnes avaient été prises en charge suite à des accidents similaires entre 2009 et 2014, indique l’étude. Sur les 15 cas récemment observés, 12 résultent d’une « e-cigarette enflammée » et 4 d’une explosion.

Greffes cutanées et soins intensifs à la clé

Quant aux lésions, 50 % concernent la partie haute de la jambe, 30 % touchent les mains et 20 % sont localisées sur le visage, avec parfois des greffes cutanées et des soins intensifs à la clé. Voilà pourquoi le corps médical alerte les utilisateurs.

Cigarette électronique les explosions accidentelles se multiplient

Le Docteur Elisha Brownson insiste : « la cigarette électronique n’est pas un dispositif anodin : ce n’est pas un jouet, cela peut même être dangereux dans certains cas. Il convient de rester prudent ». En France, une norme Afnor a d’ailleurs été créée afin d’indiquer aux utilisateurs les e-cigarettes les liquides et les accessoires sûrs.

Comment avez-vous trouvé le contenu de cette page ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 2 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.

Vous avez aimé ce contenu ?

Aidez nous et partagez le sur vos réseaux sociaux 🙂