Source : http://www.pressreader.comLa cigarette, la rechute

Pour la pre­mière fois de­puis 2009, la consom­ma­tion de ta­bac en France a aug­men­té (+ 7 %) au cours de l’an­née écou­lée. Ex­pli­ca­tions.

« OH ET PUIS ZUT ! Je des­cends m’en fu­mer une… une vraie ! » Après des mois d’abs­ti­nence peut-être, sou­te­nus par la va­peur ni­co­ti­née d’une e-ci­ga­rette, com­bien sont-ils à avoir ain­si fran­chi le tour­ni­quet de leur en­tre­prise pour à nou­veau mar­quer leurs pauses clope sur le trot­toir ?

En mars, le der­nier ba­ro­mètre men­suel de l’Ob­ser­va­toire fran­çais des drogues et toxi­co­ma­nies (en panne de ré­ac­tua­li­sa­tion faute de don­nées trans­mises par les douanes) poin­tait une pro­gres­sion de 7 % des ventes de ci­ga­rettes par rap­port à mars 2014 et un ni­veau re­cord à + 12 % des ventes de ta­bac à rou­ler. Soit, sur les trois pre­miers mois de l’an­née, une pro­gres­sion de 0,5 %.

fumer tue ou fumer ruine

Phé­no­mène ponc­tuel ? Pas sûr. Même s’il faut at­tendre les sta­tis­tiques des pro­chains mois pour af­fi­ner cette ten­dance, qui se per­çoit aus­si au pied des im­meubles de quelques quar­tiers d’af­faires où l’on croise à nou­veau des groupes de fu­meurs.

Alors que le Sé­nat boucle ce ma­tin ses au­di­tions afin de se pen­cher, dès le 8 sep­tembre, sur l’exa­men du plan de ré­duc­tion du ta­bac — dé­jà adop­té en pre­mière lec­ture à l’As­sem­blée — et que l’OMS (Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té) vient, dans un rap­port pa­ru avant-hier, de sup­plier les Etats de taxer vio­lem­ment le ta­bac, les ci­ga­ret­tiers sou­rient sur le site Le­mon­de­du­ta­bac.com : « A la fin juin, et en cu­mul de­puis le dé­but de l’an­née, le mar­ché des ci­ga­rettes connaît une pro­gres­sion de 0,3 % en vo­lume ; ce­lui du ta­bac à rou­ler, une hausse de 5,8 %. Fré­mis­se­ment no­table après une an­née 2014 qui ac­cu­sait une baisse de 5,3 % des ventes, en dé­gra­da­tion constante de­puis 2009. »

On joue avec le feu

Dans le même temps, le mar­ché de l’e-ci­ga­rette, lui, fait la gri­mace et y voit clai­re­ment une re­la­tion de cause à ef­fet. A trop brouiller le mes­sage, as­si­mi­ler va­po­teurs et fu­meurs, tout en pré­ser­vant les ac­cros à la ci­ga­rette d’un gros coup au por­te­mon­naie, jusque dans un plan an­ti­ta­bac ju­gé trop tiède en ma­tière de san­té pu­blique, on joue avec le feu, jugent nombre de pneu­mo­logues et ta­ba­co­logues.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.