forbach

Source: http://www.republicain-lorrain.fr

Les adeptes de la e-cigarette s’organisent contre un projet de loi de restriction du vapotage. Ils mettent sur pied des flashmobs partout. Une action aura lieu le 31 mai à Forbach. Elodie et Jérémy y seront.

Les vapoteurs craignent qu’une réglementation plus drastique se mette en place concernant l’usage des cigarettes électroniques.

Pour eux, cette alternative au tabac doit être encouragée et non sanctionner.

Sur le web, les adeptes du vapotage s’organisent contre le projet de loi Santé actuellement débattu au parlement. Ils mettent sur pied des rassemblements spontanés un peu partout en France. Une mobilisation flash (flashmob de la vape) sera justement proposée le dimanche 31 mai, avec rendez-vous à 14 h 30, place du Marché à Forbach.

Fini la vilaine toux du matin

Sur les réseaux sociaux, les vapoteurs de Moselle-Est se passent déjà le mot.

« Le projet de loi Santé prévisage l’interdiction de vapoter dans certains lieux publics, l’interdiction d’en faire la publicité et la promotion. Nous nous mobilisons pour défendre ce qui nous a permis de sortir partiellement voire définitivement du tabac et qui est aujourd’hui sérieusement menacé », lâche Elodie, ancienne fumeuse convertie de fraîche date au vapotage. Au bout de deux mois d’expérimentation, cette Forbachoise de 27 ans dit déjà ressentir les effets bénéfiques de l’arrêt du tabac. « La toux du matin, au réveil, c’est terminé. Je suis aussi capable de courir plus longtemps. Bref, je respire mieux », dit-elle. « Certains lobbys veulent faire croire que la vape et la cigarette, c’est pareil. Mais c’est faux. La cigarette électronique est bien moins nocive. Il reste un peu de nicotine mais il n’y a plus de goudron et autres cochonneries mélangées au tabac », assure Elodie.

Vapoter, c’est aussi moins cher

La Forbachoise se félicite aussi de la meilleure santé… de son porte-monnaie : « C ’est beaucoup plus cher de fumer que de vapoter ».

Jérémy, 30 ans, de Stiring-Wendel, a réussi à mettre dix ans de tabac derrière lui grâce au vapotage. « Je fumais beaucoup, deux paquets par jour. C’était devenu infernal. Lorsque je montais un escalier, j’étais essoufflé. C’est fini. Je vapote depuis un an et je vais mieux ».

Elodie et Jérémy seront du rassemblement du 31 mai à Forbach pour défendre leur liberté de vapoter. Ce jour-là, d’autres flashmobs de vapoteurs auront lieu dans une quarantaine de villes en France telles que Nice, Marseille, Caen, Dijon, Reims, Haguenau…

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.