La commune de FORMERIE, interdit la cigarette électronique dans les bâtiments communaux

Le 16 mars 2015, mis à jour le 4 octobre 2018

C’est une première dans l’Oise, et peut-être même en Picardie. La commune de Formerie a décidé d’interdire l’utilisation de la cigarette électronique dans les bâtiments communaux.

formerie interdit vapoteurs

Il aura fallu quelques remarques d’habitants de Formerie pour que le conseil municipal interdise définitivement la cigarette électronique dans les bâtiments communaux. «  Lors des deux dernières manifestations organisées dans la salle des fêtes, trois ou quatre invités vapotaient en même temps au cours du repas. S’en dégageait beaucoup de vapeur. Ce qui a fait réfléchir d’autres convives dérangés par cette fumée. Pourquoi la cigarette normale est-elle interdite et celle électronique ne l’est pas ?  », exprime William Bous, le maire, qui a lui-même proposé aux membres de conseil de voter cette restriction.

Pas de controverse à Formerie, les élus ont intégré cette mesure dans le règlement communal à l’unanimité. Les vapoteurs se retrouveront désormais en compagnie des fumeurs, à l’extérieur. «  Personne ne connaît la valeur du danger de la cigarette électronique. C’est vraiment en vertu du principe de précaution que nous avons décidé de l’exclure des lieux publics. On est peut-être en avance sur les futurs textes de loi  », s’étonne le maire de Formerie, convaincu que l’interdiction pourrait à l’avenir se généraliser. C’est en tout cas une première à l’échelle d’une commune d’un peu plus de 2 000 habitants.

Très peu de vapoteurs

en ville

Pourtant, ici, les consommateurs de cigarette électronique n’ont pas envahi cafés et restaurants, lieux privés certes mais accueillant du public. Interrogés ce week-end, à l’issue de la décision municipale, les commerçants en étaient surpris. «  J’ai très peu de vapoteurs parmi mes clients. C’est encore la clope  », confie Corinne Lefebvre, patronne du Bar de l’Agriculture, situé en plein centre de Formerie. Pas une seule fumée ne se dégage de la bouche des clients accoudés au comptoir ou assis en salle, où l’on admet respirer mieux depuis l’interdiction de la cigarette dans ce type d’établissement, malgré la polémique qu’elle avait créée.

Qu’en sera-t-il de cette nouvelle restriction naissante ? «  Personnellement, la vapeur de cigarette électronique ne me dérange pas. Ça n’a pas l’odeur du tabac. Après je ne me suis jamais retrouvée face à plusieurs vapoteurs en même temps et je ne sais pas quel effet ça fait  », s’interroge Corinne Lefebvre. C’est justement l’argument de la municipalité. En face du Bar de l’Agriculture, l’unique vendeur de cigarettes électronique, patron du tabac presse, sourit à l’annonce de la mesure. «  On en vend plus beaucoup, vous savez. C’était la mode au début, l’an dernier, mais ça n’a pas duré. À moins que les clients l’achètent sur internet, évoque André Bailly. L’interdire ? Je trouve ça stupide et parce que je défends mon busine ss  ».

Des ventes dérisoires

à Formerie

Dans ce commerce, la vente de e-cigarettes n’atteint même pas celle de la carterie. Autant dire un chiffre d’affaires dérisoire. «  Notre moteur, c’est la Française des Jeux. Ensuite, le tabac et la presse  », ajoute le patron, amer de voir que la cigarette électronique est taxée au même niveau que les produits courants. «  Alors que celle sur la cigarette est très encadrée. »

La mode de la cigarette électronique est-elle passée aussi vite que le vent soufflant dans le Nord de l’Oise ? C’est ce que croit le commerçant qui trouve inutile de réglementer son utilisation tellement, selon lui, le produit aura du mal à s’imposer à l’avenir. La question se pose pourtant aussi au niveau national. En attendant, d’autres communes suivront-elles l’exemple de Formerie ?

Source : http://www.courrier-picard.fr/region/formerie-les-vapoteurs-pries-de-rester-dehors-avec-les-fumeurs-ia186b0n535568

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.

Thomas BONNARD

Vapoteur confirmé depuis décembre 2012, je vous partage ma passion et mes connaissances techniques dans le domaine de la cigarette électronique.