Depuis ce matin, on a pu voir circuler sur Facebook, le site JaiVaping et leur Facebook dédié. Pour rappel, c’est une marque de cigarettes électroniques lancée par le fabricant Fontem Ventures (filiale d’Imperial Tobacco). 

jai facebook

Aujourd’hui, ils proposent aux fumeurs d’arrêter de fumer, avec des cigarettes électroniques 1ère génération qui sont complètement obsolètes au niveau de leurs fonctions, de leurs autonomies, du rendu de saveurs, de la qualité de fabrication… 

JAI site web

Ils ont publié sur leur site, une vidéo du fonctionnement de leur cigarette où ils ont essayé de tout miser sur le design et la 3D

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Cx-fG7fH5S0[/youtube]

Au niveau de leur Facebook, leur service communication a déjà posté un message pour répondre aux différentes questions et attaques des vapoteurs, qui lutte et lutteront contre les personnes qui ont nuis à leur santé pendant plusieurs années à travers leur cigarettes cancérigènes.

Jai communiqué

Bizarrement c’est en légère contradiction avec ce que l’on a pu lire auparavant :

seita

Dans les commentaires, on a pu lire des commentaires allant dans tous les sens et notamment un utilisateur qui a posté un lien vers la définition du mot Jaille qui ressemble phonétiquement à la marque JAI : La jaille désigne toute chose qui est destinée à finir à la poubelle carimpropre à l’utilisation suite à une détérioration ou une mauvaise qualité.C’est un terme utilisé dans la région nantaise et plus précisément autour deGuérande. Exemple : Jette-moi cette jaille à la poubelle. Tu vois bien que çane fonctionne plus.

On a pu aussi voir ce genre de publications :

jai arnaque

Fontem Venture, jugeant sans doute que l’éducation des fumeurs laisse à désirer :

« Nous avons délibérément choisi de travailler avec les buralistes. Pour nous aider à éduquer les fumeurs … ». Une petite étiquette de paquet de tabac humoristique a été crée à cette effigie. 

fontem

On pourrait se demander : suite aux additifs cancérigènes qu’ils nous ont mis dans leurs cigarettes traditionnelles, si ils n’ont pas renouvelé l’opération dans leur système qui rendrait de nouveau accro à leur E-Cig ?!! Ils ont prévu de commercialiser leur FAI E-cig chez tous les buralistes de France afin de toucher le plus de fumeur possible afin de remédier à leur perte économique depuis ces deux dernières années.

Voici une interview de la représentante de la Société JAI :

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=rxfklF_CI6c[/youtube]

Voici l’historique de cette société :

– 1901, Naissance en Angleterre d’Imperial Tabacco
– En 1997, Imperial Tabacco rachète Rizla+, en 1998, Douwe Egberts (Drum), en 2002, Davidoff, West et Peter Stuyvesant. En 2008, prise de contrôle d’Altadis (Gauloise, Gitanes, Royale, Fortuna et News), et le réseau de distribution Seita.
– 2013, Imperial Tabacco met 75 millions de dollars sur la table et achète Dragonite, de Hon Lik, première cigarette électronique véritablement industrialisée en 2003.
– En 2014, acquisition des marques Salem, Winston, Maverick, Kool. Cerise sur le gâteau, Imperial Tabacco récupère Blu, la marque de cigarette électronique.
– Aujourd’hui, Fontem Ventures lance une e-cig, la JAI, sur leur réseau de buralistes.

Avec l’argent on achète ce que l’on veut et qui on veut.. ou presque ! Vapoteurs luttons contre et partagez l’information au plus vite !

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.