Riccardo Polosa

“La e-cig  a non seulement un indice de risques inférieur de 96% par rapport aux cigarettes classiques, mais elle a aussi le grand potentiel d’être en mesure de réduire les dommages liés au tabagisme. Elle permettrait ainsi de rétablir une santé à la normale” c’est ce qu’a déclaré hier le professeur Riccardo Polosa devant des dizaines de membres du Parlement britannique.

Comme nous l’avions prévu, le 18 Mars a eu lieu, l’une des réunions dans le programme d’activités de la “All Party Parliamentary Group”. Il s’agit d’un groupe de travail parlementaire, fondé en Décembre dernier par le député conservateur Mark Pawsey (cf : photo avec professeur Polosa) qui a pour but exclusif le monde de la e-cig en explorant et en analysant les avantages que ces dispositifs apportent aux fumeurs qui veulent cesser de fumer.
 
Invité à la réunion en tant qu’expert dans le domaine, notre scientifique, a apporté les preuves scientifiques en main. Il a eu l’occasion d’expliquer au public, les trois principaux avantages sur la peau des fumeurs en arrêtant de fumer complètement ou de réduisant la consommation de tabac en alliant leurs cigarettes traditionnelles avec la cigarette électronique.
L’étude démontre que ces deux catégories de personnes (qui ont soit arrêté ou soit diminué de 50% la cigarette avec la e-cig) ont après un an, baissé de manière significative leur pression artérielle qui est redevenue à un niveau normal. Le même résultat a été obtenu dans une étude de plus de 19 000 consommateurs, dans lequel 49% des patients ont rapporté une amélioration dans le contrôle de leur pression artérielle et de leur fréquence cardiaque.

La gestion du poids après l’arrêt de la cigarette est plus facile à l’aide de la e-cig. Avec la cigarette électroniques l’envie de manger, due à l’abstinence de cigarettes, est mieux contrôlée et les petits écarts de poids se stabilises après moins d’un an (étude Eclat).
Passer à la cigarette électronique apporte presque une normalisation des niveaux toxiques de monoxyde de carbone expirés dans l’air expirés par les vapoteurs. Comme il a été dit dans la plus récente publication sur “BMC Medicine”, les études ont confirmé l’efficacité et la sécurité de l’utilisation e-cigarettes avec la population dite “à risque” comme les asthmatiques. Il est montré que la plupart des dommages liés par les inflammations des voies respiratoires sont réversibles. Il est aussi prouvé qu’il y a une nette amélioration  de la fonction pulmonaire et des symptômes d’asthme en utilisant la e-cig.

Le professeur Polosa a également suggéré aux députés représentant des éléments clés au parlement, de prendre les éléments suivants en compte lors des lois restrictives concernant l’utilisation des cigarettes électroniques:
-Évitez le principe de précaution lorsque les preuves scientifiques ont déjà apporté des preuves
-Pensez aux conséquences imprévues qui pourraient découler de la législation récemment fondée.
-Faites attention à des pseudos études scientifiques qui pourraient survenir sans donner aucune réponse concrète.
-Mettre l’accent sur les normes de qualité et de sécurité
-Surveiller la prévalence du tabagisme en permanence
-Tenir compte de l’analyse rapport coût/efficacité des e-cig pour calculer l’impact sur le système national de santé.
 
“La réunion a été très fructueuse, les députés étaient très intéressés par les résultats scientifiques et ont déclaré leur volonté de revoir leurs positions. Nous espérons obtenir des résultats plus concrets dans quelques mois.” dit le Professeur Polosa.

Source : http://www.liaf-onlus.org/page.php?id=268-e-cig-e-riduzione-del-danno-fumo-correlato-i-risultati-presentati-al-parlamento-inglese

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.