Aujourd’hui, nous allons parler sécurité car nous nous rendons compte en boutique que beaucoup d’utilisateur de mods prennent très peu de précautions et peuvent pourtant risquer gros.

FONCTIONNEMENT

Nous allons donc revenir sur le fonctionnement basique des accus, car en effet pour la plupart d’entre nous, les cours de « Techno » du collège commencent à dater !
Cependant il n’est pas nécessaire de rappeler que chaque accus possède un pole positif (+) et un pole négatif (-) .
Le pôle – possède un excèdent de charge électrique, le pôle + un déficit. Le déficit de charge entre + et le – s’appelle la tension, elle est mesurée en Volt (V).

Quand vous ressentez le besoin de tirer une bonne bouffée sur votre cigarette électronique, le pôle + de votre accu attire la charge électrique du pôle –qui se déplace le long du circuit et fait chauffer la résistance. Le transfert de charge électrique également appelée courant est mesurée en Ampère (A).
Un accu possède une limite quant au courant en circulation, on parle de courant de décharge. C’est le débit maximum autorisé. Au delà, l’accu est en danger de destruction, de dégazage voir dans le pire des cas d’explosion !

Au fur et a mesure de votre vape, plus le courant circule et plus la charge électrique du pôle + augmente, au détriment du pôle – qui voit la sienne diminuer. On peut donc dire que lorsque l’accu se décharge, la tension aux pole diminue. Il est considéré comme totalement déchargé lorsque le pôle + a acquis une charge égale au pôle –.

Pour permettre la recharge de l’accu, il faut qu’une petite différence subsiste entre + et – afin qu’ils conservent leur “identité”. Le déficit minimum est appelé tension de décharge.
Si ce seuil est dépassé, l’accu est détruit. N’attendez donc pas que votre mod ne donne plus aucune vapeur pour recharger vos accus ! Munissez vous d’un support ohmmètre / voltmètre pour calculer la tension restante et rechargez le quand ils indique une tension de décharge d’environ 3,2 V.

ohmetreQuant à lui, le principe de la charge est l’exact inverse :

Le sens du courant appliqué par le chargeur est inversé et oblige la charge électrique acquise par le pôle + à retourner vers le pôle –, recréant ainsi le déficit initial.
La charge est considérée comme complète lorsque le déficit (la tension) entre + et – retrouve le niveau préconisé par le fabricant.

C’est le chargeur qui procède à cette mesure, il est donc important de charger ses accus avec du matériel, afin d’avoir une meilleur charge et d’éviter d’endommager son matériel.

CHOISIR SON CHARGEUR


Pour bien choisir son chargeur il faut être attentif à certains points particuliers.

– Vous devez vous assurer qu’il possède une fonction de charge correspondant à vos chimie d’accus ainsi qu’à leur tension (3.7V / 3.2V)
Certains chargeurs disposent d’un canal séparé de charge par emplacement, vous pourrez donc y installer des accus de différentes chimie. Dans le cas contraire utilisez la même chimie pour tous vos accus en charge.

– Certains modèles de chargeurs ont besoin d’être déjà sous tension avant d’y insérer les accus. Cela leur permet de détecter l’insertion et d’analyser le niveau de charge.

DESIGNATION

La référence des accus est normalisée pour la plupart des fabricants et peut-être décodée de la manière suivante :

– Les deux premiers chiffres indiquent le diamètre en millimètres.
– Les deux chiffres suivants donnent la hauteur en millimètres
– Le dernier chiffre définit la forme, 0 pour un cylindre et 1 pour un parallélépipède (mais ce n’est pas toujours respecté).

LA CAPACITE 

La capacité définie la quantité de courant que peux fournir un accumulateur, elle est exprimée en milliampère / heure (mAh).
Un accu avec une capacité de 700mAh peut fournir un courant de 700mA en une heure. En fonction, de la sollicitation du circuit et de son courant de décharge, l’accu se déchargera plus ou moins vite.

Si le courant de décharge est de 1400 mA, alors l’accu de 700mAh sera déchargé en 30 minutes.

LA CHIMIE

 Les Li-Ion

La chimie Li-Ion (lithium-ion) est la plus répandue dans les accus pour e-cigarette. Les accus Li-Ion supportent des CDM généralement compris entre 1/2C et 2C (de ½ fois leur capacité à 2 fois leur capacité, pour les accus de grande taille en 18650).

Ils ont une tension nominale de 3,7 volt, et leur tension à vide varie (suivant leur état de charge) de 4,2 volt à 3,3 volt.
– Durée de vie : Entre 300 et 500 cycles  suivant la qualité des batteries.
– Ils sont d’un excellent rapport poids-encombrement/capacité.
– Leur défaut : leur instabilité. Sous l’effet d’un court-circuit, d’une trop forte sollicitation, ou de surcharge : l’accu peut s’emballer. Il va alors se produire une réaction en chaîne entraînant un dégagement thermique et une émission de gaz qui peut être très brutale. Ce qui qui peut aboutir à une explosion si l’accu. Il faut donc les utiliser de manière rigoureuse.

Ceci conduit souvent à préférer les accus Li-Ion protégés par un petit composant électronique (nommé PCB) qui coupe alors la batterie. On parle alors d’accus protégés (protected Li-ion).

Les Li-Mn (IMR)

La chimie Li-Mn (Lithium-Manganèse) est souvent utilisée par les vapoteur utilisant des MOD car connu pour permettre de fort CDM. En effet, les accus Li-Mn (nommé plus souvent IMR) supportent des courants de décharge maximums généralement compris entre 5C et 15C. Ces accus ont une tension nominale de 3,7 volts, et leur tension à vide varie (suivant leur état de charge) de 4,2 volt à 3,3 volt.

– Ils sont d’un rapport poids-encombrement/capacité bien inférieur aux Li-Ion.
– Leur chimie est considérée comme « stable ». Ceci ne les rend pas complètement inoffensifs mais assure un dégagement de chaleur et de vapeur moins brutal. Ces accus ne disposent généralement pas de protection pour 2 raisons : elle est moins nécessaire que sur un Li-Ion (car il y a moins de risque d’emballement) et les forts courants de décharge dont l’accu est capable imposeraient des circuits de protection tellement résistants qu’ils seraient beaucoup trop encombrants.

LE COURANT MAXIMUM DE DECHARGE

Le courant de décharge maximum est très important car il définit une limite que vous ne devez pas dépasser sur un accu : c’est l‘intensité de travail maximale (sur une certaine durée) que pourra fournir l’accu sans l’endommager. Ainsi le courant ne doit pas être supérieur au CDM de l’accu.

Si vous prenez un courant supérieur au CDM, vous prenez le risque d’endommager votre accu petit à petit, voire pire, à la fin, qu’il s’enflamme ou explose Pensez donc à regarder les données du constructeur pour connaître le CDM de votre accu.

Il faut noter que le CDM varie suivant la chimie des accus utilisés ainsi que selon la taille de ces derniers. Plus leur taille est grande, plus le CDM augmente, plus vous pouvez vaper a de fortes puissances.

Le CDM est souvent exprimé en facteur ou fraction de la capacité C (1/2C, 1C, 5C, 10C) de la batterie.

 Exemples :

– Un accu de 800mAh qui a un CDM de 1C pourra donc fournir au maximum 0,8A (800mA).
– Un accu de 3100mAh, avec un CDM de 2C pourra fournir jusqu’à 6,2A (3100 *2 = 6200 mA = 6,2A) en toute sécurité.

En l’absence de spécifications du constructeur sur le CDM, il convient de s’aligner sur les valeurs les plus basses indiquées selon le type de chimie des accus.

LES ACCUS ET LE SUB OHM

Définition du Sub Ohm : Le Sub Ohm est très utilisé par les experts de la cigarette électronique et des mods. L’idée est de rechercher une chauffe intense et rapide du coil de l’atomiseur. L’utilisateur va donc utiliser de nombreux leviers (nombre de tours sur le coil, nombre de coils, épaisseur du kanthal utilisé, etc.) afin d’obtenir une résistance finale  inférieure à 1 ohm.

Malheureusement, cette course à la performance a déjà provoqué des accidents et nous souhaitons, à travers cette article, vous donner toutes les cartes afin de ne pas faire d’erreur.

Il est donc IMPÉRATIF de respecter certaines règles de base:

– Utiliser des accus protégés de type IMR (nous préconisons d’ailleurs les Efest Purple qui sont parfaites pour le Sub Ohm).

– Ne jamais utiliser des accus qui accus déformés ou endommagés.

– Préférer des accus de type 18500 ou 18650 à des accus 18350.

– Ne pas descendre vos résistances à un niveau inférieur à ce qui est permis par votre accu.

Pour ce dernier point, nous avons créé un tableau comparatif afin de vous aider à connaitre les limites à ne pas dépasser et ce te tableau vous permettra de choisir au mieux vos prochains accus en fonction de votre type de vape.

TableauaccusSi vous recherchez des valeurs réelles et concrètes des spécifications des batteries, consultez le site Dampfakkus.de. Ce site analyse chaque batterie sur ses valeurs réelles et non théoriques.

tableau accus dampfakkus

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.