vapexpo 2015

Du 20 au 22 septembre 2015 à eu lieu la Vapexpo au Grand Hall de La Villette à Paris. Prêt de 3500 professionnels de la vape sont venus de 62 de pays pour se réunir afin de faire découvrir aux visiteurs, leurs nouveaux produits. Durant ces trois jours, 7105 personnes venues de France et de l’étranger ont participé à ce grand rassemblement. Le grand hall a permis de mettre en valeur cet événement grâce à sa superficie de 26 000 m², ce qui a permis aux exposants et aux visiteurs de ne pas se marcher dessus.

Agathe : Les exposants quant à eux ont vraiment fait un effort dans la présentation de leur stand. Clip vidéo. musique, boissons et autres échantillons ont attiré les visiteurs a s’attarder sur leur stand afin de découvrir et tester leurs nouveaux produits. Ce fut pour moi ma première Vapexpo et l’occasion de découvrir plusieurs gammes de e-liquides que je ne connaissais pas. Les exposants ont partagé avec nous leurs gammes de liquides en nous donnant des échantillons et nous on fait testé différents matériels, mods, box et autres atomiseurs déjà connus ou de nouvelle génération. Le premier jour, les exposants ont été assez difficile d’accès dû au nombre de visiteurs, mais le second jour qui était lui réservé aux professionnels, nous a permis de vraiment s’attarder sur les stands qui nous intéressaient. Par rapport à la disposition des stands, j’ai trouvé dommage que des plans du salon n’étaient pas distribués à l’entrée, ce qui aurait faciliter la visite. Le nombre de stands étant tellement important qu’il était difficile de s’y retrouver. Une grande partie des exposants étaient anglophones, pour ma part je n’ai pas de difficulté avec l’anglais mais il est vrai que si l’on ne parle pas la langue, la communication avec les exposants devient compliqué voir même inaccessible. Il aurait été donc judicieux de mettre des traducteurs sur les différents stands anglophone. Enfin. pour moi les gros points forts de cette expo étaient la diversité de ses exposants et de ce qu’ils avaient à proposer. Plus de 60 pays représentés permettaient vraiment de voir le monde de la vape dans ça globalité. Le lieux également était vraiment idéal et facile d’accès Ce qu’il faut donc retenir pour moi en positif c’est, beaucoup d’exposants, un lieu idéal, la présentation et l’allure des stands. Malheureusement en négatif, le manque de traducteurs pour les non anglophones, les plans du salon absents et les coins de repos ( chaises ou tables pour faire une pause) peux nombreux ( 1 seul sur tout le salon ). Dans l’ensemble, un très bon salon qu’on espère tous revoir l’année prochaine.

Thomas : Etant déjà allé au précédent Vapexpo en 2014, j’ai pu noté quelques différences. J’ai constaté un réel changement concernant les stands. Sur le précédent salon, on pouvait voir beaucoup de stands vendant un peu de tout et n’importe quoi.. chichas électroniques, des batteries ego de sous marques chinoises, des cigalikes complètement démodées… Là un gros tri a été fait et ça se ressentait vraiment. Après avoir fait un petit tour rapide le dimanche, la première barrière que j’ai rencontré comme le dit Agathe, est due aux stands étrangers qui étaient dépourvus pour les 3/4 de traducteurs, rendant la communication un peu compliquée si on ne parlait pas anglais, surtout concernant les explications un peu techniques comme pour le stand Vaporshark. La présence de traducteur n’est pas superflus dans ce genre d’événement que ce soit pour le publique qui connait pas forcement très bien le matériel ou pour les professionnels qui ont des questions un peu plus poussées. J’ai aussi noté qu’il était compliqué de situés les stands sachant que l’unique plan disponible, de ce que j’ai vu, se situait à l’entrée du salon. Une brochure n’aurait pas été de trop pour éviter de perdre du temps en cherchant les exposants que l’on désirait voir absolument. De même, comme le dit Agathe, au niveau de la restauration, l’organisation manquait. 4-5 tables pour manger ne suffisaient pas. Pourtant il y avait de l’espace pour mettre quelques grandes tables pour manger ce qui aurait pu être aussi conviviale pour faire de nouvelles rencontres entre vapoteurs. J’ai noté un bon point positif aussi, on pouvait sortir et rentrer à souhait dans le salon. L’année dernière on avait eu beaucoup de retour négatifs sur ce principe et çà a été corrigé à merveille. Sans ces petits problèmes, on peu dire que globalement l’organisation a bien évolué et elle rencontre encore quelques petites erreurs de jeunesse.

Au niveau des stands, c’était assez diversifié même si je dois avoué qu’il y avait beaucoup plus de stands de liquides que matériel. Au niveau du liquides, il y avait un choix extraordinaire notamment sur les produits Américains, venant pour la plupart de Californie, des liquides Français, un petit stand de liquides Philippins et Malaisiens et 2-3 stands de liquides Anglais. On a pu noté que beaucoup de marques de liquides Français comme Roykin, ont essayé d’évoluer en proposant de nouveaux liquides plus complexes pour répondre à la demande du marché. J’ai découvert pas mal de nouvelles marques et de nouvelles gammes de liquides vraiment originales, que je présenterai dans les semaines à venir dans les revues vidéos liquides.

Concernant le matériel, quelques nouveautés qui restent quand même faibles par rapport à l’ensemble du matériel proposé. Lorsque l’on voulait acheter du matériel (surtout pour les stands étrangers) n’avaient pas prévu de stocks, ce qui était plutôt dommage surtout pour les jours professionnels. Lorsque l’on parlait avec les stands chinois comme UD, Sigelei ou Yihi, tous nous ont dit que c’était la première année qu’ils faisaient çà et que du coup ils avaient prévu les stocks pour fournir les stands. On croise les doigts pour le prochain salon !

On a aussi entendu que le concours power vaping a été annulé sans trop savoir le pourquoi du comment. C’est plutôt dommage même s’il devait y avoir de bonnes raisons pour prendre cette décision. On a entendu aussi quelques différents comme celui entre le stand de la boutique Espacevap et le stand de liquides Liquidéo pour une histoire de gêne, occasionnée par une sur intensité de musique sur le stand de Liquidéo. On a aussi entendu qu’il y avait eu pas mal de vols que ce soit directement sur les stands pro ou entre vapoteurs. On avait déjà eu vent de ce genre de chose sur les précédents salons et apparemment çà ne sait pas calmé. Faite attention sur les prochains salons on ne se répètera jamais assez.

Prochaine étape, Innovaping Days les 14 et 15 mars 2016 😉

 

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.