saint-quentin,effet,mode,e-cigarette,jwell,actualise,nouveauté,dépassée,specialisé,densité,vapeur,cigarette,électronique,tabac,alternative

SAINT-QUENTIN Après l’effet de mode, l’e-cigarette s’actualise et perdure

()
SAINT-QUENTIN Après l’effet de mode, l’e-cigarette s’actualise et perdure

Source : https://www.courrier-picard.fr

La cigarette électronique continue à faire les beaux jours des boutiques spécialisées grâce à une constante évolution des produits et accessoires.
On pensait l’effet de mode terminé et l’e-cigarette dépassée. Pourtant, si certaines boutiques spécialisées ont fermé à Saint-Quentin, celles qui sont arrivées les premières sont toujours là et affichent fièrement leur réussite qui n’a pas l’air de tarir avec les années.
« Nous avons eu énormément de fréquentation en 2012, lors de notre installation, c’est vrai, admet Valentin Panico, gérant de Paniclope. Après, avec la multitude de concurrents qui sont arrivés, nous aurions pu prendre peur, mais nous étions les premiers sur le secteur, donc avec une clientèle déjà fidélisée. » Et depuis juin 2014, le jeune gérant affiche des chiffres plus que stables, que ce soit en nombre de nouveaux clients ou en terme d’habitués.
Même constat chez J WELL, la deuxième boutique à s’être installée dans le centre-ville. « Ce qui a changé, ce ne sont pas les chiffres mais les produits », explique Benjamin Bouderbane, le gérant. Accessoires, nouveaux parfums d’e-liquides, designs visuels et batteries plus puissantes, le monde de l’e-cigarette évolue sans cesse pour satisfaire au mieux les attentes des clients.

Une e-cigarette 2.0

Valentin Panico ne se fait pas de soucis pour sa boutique : « L’e-cigarette n’est plus un objet qui peut devenir obsolète. On peut toujours remplacer ou ajouter quelque chose sans devoir racheter le kit complet car tout est universel. Et tous les mois, il y a des nouveautés. »
Celle qui fait fureur depuis Noël dernier ? « Le type box est de plus en plus en vogue chez ceux qui sont d’ores et déjà des adeptes de la cigarette électronique », affirme le gérant de J WELL. « Au départ, ces modèles étaient haut de gamme, mais désormais, pour 50 €, on peut se l’offrir », ajoute celui de Paniclope.
Désormais, l’e-cigarette 2.0 possède une plus grosse batterie et la densité de la fumée peut désormais être régulée. Certains modèles sont même équipés d’écran et peuvent être reliés par port mini-usb à l’ordinateur pour y être programmés. Un vrai bonheur pour les férus de nouvelles technologies.

Les lois et polémiques qu’a suscités l’e-cigarette n’ont pas eu raison non plus de la pratique. « Quand une loi sort contre la cigarette électronique, c’est le bazar pendant 2-3 jours, mais notre clientèle est fidèle et, surtout, nous sommes avant tout là pour leur offrir une alternative au tabac », déclare Benjamin Bouderbane.
L’avenir s’annonce donc sans nuages pour ces boutiques. Valentin Panico conclut : « Nous venons de passer la barre symbolique des trois ans. Il paraît qu’une fois franchi ce cap, ça veut dire que l’entreprise roule. »

Comment avez-vous trouvé le contenu de cette page ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.

Vous avez aimé ce contenu ?

Aidez nous et partagez le sur vos réseaux sociaux 🙂

1 réflexion sur “SAINT-QUENTIN Après l’effet de mode, l’e-cigarette s’actualise et perdure”

  1. Je constate plutôt le contraire au quotidien : de moins en moins de primo vapoteurs, et surtout beaucoup d’utilisateurs que je côtoyais sont retournés à la cigarette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

7 + 5 =

Retour haut de page