ecig ou cigaretteCaractérisation des vapoteurs mixtes par rapport aux vapoteurs exclusifs.

Le Dr Konstantinos Farsalinos vient de publier une nouvelle étude cherchant à comprendre pourquoi certains vapeurs continuent une consommation mixte avec des cigarettes de tabac. Les résultats sont assez évidents, encore fallait-il se poser et répondre à la question.

L’étude se résume ainsi.

Beaucoup de vapeurs réduisent leur consommation de cigarettes sans complètement cesser de fumer, ils sont communément appelés “double utilisateurs” (dual users), ou vapeurs mixtes, en comparaison avec les vapeurs exclusifs de e-cigarette (ou VP) qui ont complètement substitué leur consommation de tabac (vapeurs non-fumeurs). Issu d’une étude déjà publiée chez 19441 vapeurs, un échantillon de 3530 vapeurs mixtes a été apparié, selon le sexe et l’âge, à un groupe équivalent de vapeurs exclusifs (tous anciens fumeurs). Les vapeurs mixtes avaient une plus longue histoire tabagique, une plus faible consommation quotidienne de cigarettes, et une dépendance à la cigarette similaire, par rapport aux vapeurs exclusifs. Leur consommation quotidienne a été réduite après le début de l’utilisation du VP, passant de 20 à 4 cigarettes par jour. La plupart d’entre eux l’utilisaient quotidiennement, cependant ils étaient plus nombreux à être utilisateurs occasionnels que les vapeurs exclusifs. L’utilisation de VP avancé (troisième génération), et la quantité de liquide consommé par jour étaient plus faibles chez les vapeurs mixtes que chez les vapeurs exclusifs. La raison la plus importante pour l’utilisation du VP était de réduire leur tabagisme et l’exposition de leur entourage dans les deux groupes, mais des scores plus élevés ont été donnés à “éviter l’interdiction de fumer dans les lieux publics” par les vapeurs mixtes par rapport aux vapeurs exclusifs. Les facteurs prédictifs les plus puissants d’être un vapeur mixte, issus d’une analyse multivariée, étaient: une perception d’un risque lié au VP supérieure (OR* = 2,27, IC à 95% = 1,40 à 3,68), l’utilisation de dispositifs de première génération (OR = 1,98, IC à 95% = 1,47 à 2,66), l’utilisation de cartomiseurs pré-remplis (OR = 1,94, IC à 95% = 1,23 à 3,06) et l’utilisation occasionnelle du VP (OR = 1,62,
IC à 95% = 1.21 à 2.17).

* Un OR (ou rapport de cote, en français) exprime l’augmentation ou la diminution de chances qu’un événement se produise, en comparaison à un autre groupe. Par exemple un OR = 2,27 dans le premier cas, indique que les vapeurs mixtes sont 127% plus susceptibles d’avoir une perception d’un risque lié au VP supérieure que les vapeurs exclusifs.

Conclusions: Les résultats de cette étude indiquent que les vapeurs mixtes, qui n’arrivent pas à supprimer les dernières cigarettes tout en vapant, sont moins confiants dans le VP (perception d’un risque supérieur), et l’utilisent moins fréquemment que les vapeurs exclusif. Une autre étude américaine a récemment montré aussi que ceux qui réussissent à arrêter totalement de fumer sont ceux qui utilisent fréquemment et quotidiennement le VP.

Les auteurs concluent en précisant que cette enquête est transversale (ponctuelle dans le temps), et qu’on ne peut donc pas parler de causalité avec certitude, des études longitudinales (suivi des vapeurs sur plusieurs mois) sont nécessaires pour explorer davantage les raisons de l’utilisation mixte.

Source : http://jlhamzer.over-blog.com/2015/01/caracterisation-des-vapoteurs-mixtes-par-rapport-aux-vapoteurs-exclusifs.html

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.