[embedplusvideo height=”350″ width=”500″ editlink=”http://bit.ly/1FDZ2BP” standard=”https://www.youtube.com/v/UeudXoFFoys?fs=1&vq=hd720″ vars=”ytid=UeudXoFFoys&width=500&height=350&start=&stop=&rs=w&hd=1&autoplay=0&react=1&chapters=&notes=” id=”ep9734″ /]

Le président de la fédération interprofessionnelle de la Vape (nommée la Fivape), Jean Moiroud, réagit à ce reportage: « En voyant le document on a ressenti un sentiment de trahison et d’incompréhension. Ça fait plus de deux ans qu’on travaille avec la DGCRFF justement pour éclaircir les choses et essayer de comprendre comment uniformiser nos étiquetages pour avoir des produits cohérents et en règle. On demande (leur aide) parce que nous sommes des petites entreprises qui essaient de comprendre une législation européenne complexe.

Il est pratiquement impossible de bien étiqueter les produits aux yeux de la DGCCRF. La réglementation est trop complexe et est illisible. La norme NF c’est nous qui l’avons faite, elle est à notre initiative (Norme Afnor). La DGCCRF a participé à ces travaux et ils ne se sont exprimés à aucun moment. Alors sortir un document comme celui-là en plein débat sur la cigarette électronique, c’est un coup bas et nous le prenons très mal.

Il y a 78.000 morts dus au tabac tous les ans, nous avons une innovation qui est une chance de réduire ce nombre de tués et qu’est-ce qu’on fait ? On envoie un communiqué manipulé pour retourner l’avis des Français sur un produit fantastique”.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.