blessé, main, cigarette, électronique, cas, brulure, chauffée, batterie, nantes, clinique, revendeur, fabricant, pété, grave, incident, Brice Pageot, bfm, bfmtv,

Blessé à la main par l’explosion de sa cigarette électronique

()

Le jeune homme de 21 ans est sérieusement blessé  la main. Un problème de batterie pourrait être en cause.

Des nerfs et des tendons ont été touchés

La cigarette électronique qu’il était en train de fumer a chauffé et “elle a pété d’un coup”, raconte-t-il. La vapoteuse lui a occasionné de graves lésions à la main droite : “J’ai des broches dans le petit doigt, j’ai des nerfs et des tendons qui ont été touchés et il me reste encore des morceaux de batterie dans la main”, raconte le Nantais qui a décidé de porter plainte contre le fabricant chinois. La piste d’une batterie en lithium défectueuse est évoquée.

Le jeune homme ne sait pas encore s’il gardera des séquelles. Mais son père, Luc Pageaud, est choqué. Son fils est apiculteur : “Malheureusement, peut-être qu’il ne le pourra plus”, déclare-t-il à M6.

“Les cigarettes électroniques sont très dangereuses”, conclut le fumeur qui estime avoir évité le pire de justesse : “J’aurais pu être défiguré si je l’avais encore dans la bouche. Je n’aurais plus eu de visage.”

main blessée

Comment avez-vous trouvé le contenu de cette page ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.

Vous avez aimé ce contenu ?

Aidez nous et partagez le sur vos réseaux sociaux 🙂

2 réflexions sur “Blessé à la main par l’explosion de sa cigarette électronique”

  1. D’une manière générale, les batteries rechargeables, qu’elles soient insérées dans un téléphone, un pc portable, un appareil photo…ou une cigarette électronique sont potentiellement dangereuses car leur chimie (Lithium-Ion) peut devenir instable dans certaines conditions (chute, exposition au soleil, immersion, déformation,…) d’utilisation inappropriée.

    Dans le cas d’un mod électronique ou d’une batterie de type EGO, un circuit électronique (PCB) limite les risques liés à l’instabilité d’une batterie Lithium-Ion en empêchant la batterie de fonctionner en cas de défaillance liée à une surchauffe, une décharge trop importante, une valeur de résistance trop basse, etc….

    Dans le cas d’un mod mécanique, (était-ce le cas ici ???) l’absence de PCB, nécessite que l’utilisateur ait une bonne connaissance de l’utilisation des accus et des limites des derniers. C’est pourquoi, il est conseillé d’utiliser des accumulateurs de type Lithium-Maganese, beaucoup plus stables que les Lithium-Ion et de surcroît possédant un courant de décharge (35A) très sécurisant.

    Certes, ce type d’incident est bien évidemment navrant et déplorable mais il ne doit pas occulter le fait que le tabac tue, à minima, 70 000 personnes par an en France !!! La cigarette électronique, elle, en a blessé deux en 2 ans…

  2. Effectivement, des explosions et des inflammations sont survenues sur d’autres appareils utilisent des batteries au lithium : voitures électriques, smartphone, ordinateur portable… La cigarette électronique en tant que telle ne doit donc pas être incriminée.
    Plusieurs millions de cigarettes électroniques ont été vendues en France depuis son apparition, plus de 10 millions en 2014 et seuls deux accidents ont été constatés.
    Enfin, rappelons que de plus en plus d’appareils, principalement des mods, offrent des dispositifs de protection contre les inversions de polarité, les surcharges, les décharges, les courts-circuits…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =

Retour haut de page