Les batteries Li-ion ne prennent plus l’avion

Les batteries Li-ion ne prennent plus l'avion

Source : https://www.elektormagazine.fr

Un groupe d’experts désigné par l’Organisation des Nations Unies a conclu que les accumulateurs au Li-ion pouvaient déclencher des incendies susceptibles de détruire un avion. L’ONU recommande donc une interdiction à l’échelle internationale du transport des batteries au lithium par avion de ligne. Environ 30 % des batteries fabriquées sont expédiées par voie aérienne.

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a de son côté soumis une proposition de levée de l’interdiction conditionnée par le développement de nouveaux emballages garantissant un niveau de sécurité acceptable. Son approbation sera décidée à la fin du mois par le président du Conseil de l’OACI.

Les batteries Li-ion ne prennent plus l’avion

L’agence gouvernementale américaine Federal Aviation Administration (FAA) a montré qu’une seule batterie défectueuse ou endommagée pouvait subir un emballement thermique, autrement dit voir sa température augmenter de façon incontrôlée. D’après les résultats de l’agence, la chaleur dégagée par une telle batterie pourrait déclencher un emballement thermique de tout le fret.

Dans les essais menés par l’agence FAA avec des batteries entreposées dans des containeurs, les batteries surchauffées ont libéré des gaz dont l’explosion a soufflé les portes des containeurs et projeté en l’air les batteries.

A partir du 1 er avril, les passagers devront prendre avec eux leurs ordinateurs portables ou tout autre appareil électronique fonctionnant sur batterie.

Non, ce n’est pas une blague. A partir du 1er avril prochain, le transport en soutes de batteries lithium-ion sera interdit. Cette décision a été prise lundi par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), en attendant que de nouvelles normes sur leur conditionnement soient adoptées en 2018.

Cependant, cela ne veut pas dire que tout transport d’objets comportant des batteries lithium-ion, présentes notamment dans les ordinateurs portables, les tablettes ou les téléphones, sera interdite. De fait, ces objets pourront être transportés en cabine par les passagers ou l’équipage, a souligné l’agence de l’ONU.

Raisons de sécurité

L’OACI a expliqué que cette interdiction avait été réclamée par les compagnies aériennes et les associations de pilotes pour des raisons de sécurité. Le 787 « Dreamliner » de Boeing avait connu en janvier 2013 deux cas graves de surchauffe de batteries lithium-ion, survenus d’abord sur un avion à Boston, puis au Japon, contraignant un appareil de la compagnie All Nippon Airways à effectuer un atterrissage d’urgence. Les 50 exemplaires alors en circulation avaient été cloués au sol pendant plus de trois mois.

« Cette interdiction temporaire va être maintenue pendant que le travail se poursuit en parallèle à l’OACI afin d’établir de nouvelles normes sur le conditionnement des batteries au lithium, attendues en 2018 », a déclaré le président du Conseil de l’OACI, Olumuyiwa Benard Aliu.

Des incendies impossible à combattre, pour le moment

Il y a deux semaines, c’était l’autorité du transport aérien américaine (FAA) qui avait mis en garde contre les risques d’explosion des batteries au lithium transportées dans les soutes des avions.

Des tests menés par la FAA ont montré que les systèmes anti-incendies installés à bord des avions ne permettent pas d’éteindre un foyer provoqué par l’explosion de ces batteries, qui équipent notamment téléphones et ordinateurs portables.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.