Ministère-de-la-santéL’interdiction de la vape est annoncée en France. Officiellement et sans la moindre vergogne. Par la voix sans égards de la ministre d’une prétendue santé publique. Mais quelle santé ? Et quel public ?!

Un comble, une insulte au bon sens dans le plus complet mépris de l’état de la science, un camouflet particulièrement urticant à la face des partisans d’une alternative saine au tabagisme et de la réduction des risques. « Il vaut mieux vapoter que fumer », aurait affirmé la ministre, avant d’annoncer laconiquement la mort de la vape en France telle qu’on la connait aujourd’hui , celle qui permet à des centaines de milliers de citoyens d’en finir avec le tabac. Une honte…

Il sera interdit de promouvoir la vape. Taisez-vous ! vap’euses et vap’eurs et n’affirmez plus que la vape a sensiblement amélioré votre vie. Toute forme de publicité sera bannie. Nul doute que les hygiénistes rigoristes de tout poil profiteront de l’aubaine pour également chercher noises aux communautés en ligne, au premier rang desquels on trouvera forum-ecigarette.com et ecigarette-public.com. Une chape de plomb s’abattra sur ces trop bonnes nouvelles de fumeurs de longue date enfin sorti des affres du tabagisme. De leur propre fait, en conscience et en toute liberté. Ca marche, mais on vous interdit de le dire.

Il sera interdit de vaper. Au travail, dans les transports et dans les lieux propices à recevoir des mineurs. Autant dire partout… Je défie quiconque de me trouver un lieu public fermé ou personne ne travaille et qui interdit nommément l’accès des mineurs. Les vap’eurs sont donc condamnés à ne plus s’adonner à leur activité fétiche ailleurs que sur des bouts de trottoir… au milieu des fumeurs. Vous avez laissé de côté le tabagisme ? Vous y retournerez, fut-ce de façon passive. La loi vous y contraindra.

La vape est donc déjà condamnée à mort, bien avant que la transposition de la nauséeuse TPD européenne n’ai été mise en œuvre. Et au nom de quoi ?

Au nom d’une exemplarité sans défaut dont on charge les utilisateurs. Sans fondement scientifique, sans le moindre début de preuve, sans autre justification que la rigueur morale stupidement mise en branle dans toute sa dimension dictatoriale. « Parce que ! » ou « Na ! », aurait ont pu entendre d’un bambin capricieux. Mais puisqu’il s’agit d’une ministre au comportement douteux et dommageable, nous avons entendu une incohérente logorrhée sur « la passerelle vers le tabagisme » et « l’exemple donné aux mineurs » (alors même que tous les indicateurs actuels tendent à montrer le contraire), fantasmés sans doute dans des officines frustrées de voir leur business s’effriter.

Alors, libre à vous de vous taire et de subir, ça comme le reste. Comme toutes les choses nauséabondes et particulièrement indigestes qu’on nous sert au quotidien sur les thèmes de l’économie, du respect de l’autre, des libertés individuelles. Libre à vous de courber l’échine jusqu’à vous retrouver face contre terre, plus-que-prosternés devant des oligarchies qui ne veulent que votre malheur et votre trépas, de moins en moins bien cachés derrière des façades démocratiques vacillantes. Vous pouvez même retourner fumer…

Mais libre à vous également de relever la tête, de dire « non ! », de pointer du doigt les absurdités flagrantes et les poussées totalitaristes de ceux qui nous gouvernent. D’autres l’ont fait avant vous et nous vivons aujourd’hui sur les restes de leurs acquis. C’est toujours possible. Il vous suffit de le décider.

Ces gens n’ont le pouvoir que parce que nous leur laissons.

Source : http://www.aiduce.fr/vapoteurs-crient-marisol-touraine-sourde/

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.