reportage tf1

Bon nombre d’entre nous ont pu voir ou entendre parler de l’émission sur TF1 à la date du 29-09-2015 ) ayant comme le thème : La cigarette électronique, certains produits non conformes ou dangereux.

Il faut tout d’abord savoir que cette campagne de vérification a été fondé sur du matériel datant du début d’année 2014, date à laquelle aucunes “pseudo” normes n’étaient en vigueur car ce marché était (et reste) encore très jeune et non réglementé.

Depuis plusieurs mois, l’AFNOR (Association française de normalisation) tente de trouver un terrain d’entente avec la DGCCRF (La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) pour instaurer des normes officielles concernant tout le matériel de la cigarette électronique et surtout concernant les e-liquides.

Vous pouvez consulter les conclusions complètes de la DGCCRF sur ce lien (https://www.breakingvap.fr/retrouvez-ici-toutes-les-conclusions-detaillees-de-lenquete-de-la-dgccrf/)

Pour résumer, ce rapport dénonce des irrégularités concernant les étiquetages  des flacons (et non la dangerosité de la composition des e-liquides comme le laisse sous entendre TF1).

Les flacons ont été rejeté par la DGCCRF pour les motifs suivants :

-absence de tout étiquetage de danger ou d’absence de dispositif de fermeture de sécurité à l’épreuve des enfants.
-présence de représentations graphiques de fruits sur les étiquettes ou l’absence d’informations sur les dangers des produits chimiques vendus sur internet.

On pourra noté que la DGCCRF se met a vouloir faire du tri dans des problèmes d’étiquetage des e-liquides mais laisse depuis plusieurs années des produits d’entretien ménager contenant des substances nocives avec des logos de fruits et pour la plupart d’entre eux sans bouchons de protection pour enfants.

st marc

Il dénonce aussi les différentes cigarettes électroniques ou chargeurs qui n’ont pas de notice d’utilisation en Français, ce qui est imposé en France. Quelques chargeurs ont été aussi retiré du au fait qu’ils ne sont pas bien isolés, des chargeurs de première génération qui ne sont plus de rigueur depuis plus d’un an, dans les boutiques de cigarettes électroniques sérieuses.

La DGCCRF annonce d’elle même : Le contrôle des liquides de recharge de cigarettes électroniques reconduit depuis plusieurs années montre une amélioration de la connaissance de la réglementation auprès des fabricants de produits implantés en France.

Le blog vape.li à d’ailleurs publié la dépêche originale et celle validée et corrigée par l’AFP. On verra ci-dessous les changements qui ont eu lieux entre les deux.

depeche originaledepeche revisité

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.