toxique pulmonaire

Je traduis ici le blog du Dr Konstantinos Farsalinos publié ce jour.

Une nouvelle étude a été publiée aujourd’hui dans le Journal international de recherche sur l’environnement et la santé publique. Des chercheurs allemands ont évalué le potentiel cytotoxique de la vapeur d’e-cigarette (concentration en nicotine des liquides de 0 mg/ml et 24 mg/ml). Ils ont été “assez courageux” pour comparer les effets avec celui de la fumée de cigarette. Bien que cela devrait être la norme, on voit rarement une étude de cytotoxicité aujourd’hui comparant e-cigarette et cigarettes de tabac.

L’étude présente quelques problèmes méthodologiques. Tout d’abord, ils ont comparé 200 bouffées d’e-cigarette avec 60 bouffées de cigarettes [ndlt: soit l’équivalent de 6 cigarettes]. En outre, l’e-cigarette a été utilisée de façon très soutenue, avec un intervalle entre bouffées minime (de probablement 7 secondes, qu’ils ont appelé le temps de “blow-out”). Cela a sans doute entraîné une surchauffe du liquide (malgré des bouffées de 2 secondes seulement). Cependant, les résultats montrent clairement que le stress oxydatif et la mort cellulaire étaient beaucoup plus faibles après l’exposition à la vapeur d’e-cigarette, par rapport à l’exposition à la fumée de cigarette. Dans de nombreux cas, les résultats avec la vapeur d’e-cigarette sont proches des mesures de contrôle (exposition à l’air pur).

L’étude vérifie les résultats de deux de nos études de cytotoxicité (ici et ici), qui ont montré que les cigarettes de tabac étaient de loin bien plus cytotoxiques que les e-cigarettes. Le groupe allemand le reconnaît dans leur publication. Bien sûr, cela a été possible parce que les auteurs ont décidé d’utiliser les cigarettes de tabac comme comparaison. Dans beaucoup d’autres études récentes, les auteurs ont évité toute comparaison avec les cigarettes de tabac, conduisant à des conclusions erronées sur les effets néfastes de l’e-cigarette chez les fumeurs, qui étaient complètement hors de propos par rapport au sujet de l’étude et de la méthodologie employée. Cette étude allemande vérifie toutes les conclusions précédentes et confirme que les résultats de la recherche sur l’e-cigarette sont parfaitement reproductibles lorsqu’une méthodologie appropriée est suivie.

Source : http://jlhamzer.over-blog.com

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.